Modes d'emploi des nymphes Ceramic Flies

Pêche en nymphe au fil avec la nymphe T3

Lire la suite

Pêche en nymphe à vue avec la nymphe T3

Vous ne distinguerez pas de barbeau sur cette photo, car il est très dur d’arriver à prendre les barbeaux en photo dans les courants, car parfois on ne distingue que quelques éclairs sur le fond. Mais ce type de courant puissant et régulier est un spot parfait pour y trouver des barbeaux en activité alimentaire. 
Lire la suite

Pêche en nymphe au fil avec la nymphe T2

Les Etats-Unis restent pour moi une des meilleures destinations pour les pêcheurs à la recherche de fortes densités de poissons assez éduqués. Je n’ai parcouru que le Colorado, et je peux dèja vous conseiller 3 excellentes rivières : la South Platte river, la Roaring Fork, et la Frying Pan river. Sur la photo ci-dessus, je vous présente un courant bien agité de la Roaring Fork river bordé par de gros blocs. 
Lire la suite

Pêche en nymphe à vue avec la nymphe T2

Si vous aimez tout comme moi la pêche des barbeaux en nymphe, cette étude de cas est pour vous… Vous pouvez voir dans l’image ci-dessus un gros tas de barbeaux, qui sont rassemblés pour se nourrir. 
Lire la suite

Pêche en nymphe au fil avec la nymphe T1

La Moselle se perd parfois en petits bras qui offrent différentes opportunités pour y trouver les truites et les ombres. Mais n’oubliez pas que lorsque la mécanique des courants varie, il vous faut également faire varier le poids de vos nymphes… 
Lire la suite

Pêche en nymphe à vue avec la nymphe T1

La règles de la bienséance de la pêche en nymphe à vue veulent que pêche en nymphe à vue rime avec nymphe légère, discrète, avec des matériaux mobiles, et fouettée à distance avec la plus grande des douceurs… Pour ma part, j’aime nager à contre courant, et voir ce que la rivière me propose pour m’adapter au conditions. Et dans ce cas, on se trouve sur une bordure profonde de la Soca en Slovénie, avec un gros ombre qui se tient dans une colonne d’eau profonde. 
Lire la suite

Pêche en nymphe au fil avec la nymphe PT6

La pêche au fil reste la meilleure méthode pour trouver les gros ombre sur la Dordogne lorsqu’il n’ont pas envie de gober. Ce courant de la Dordogne est assez trompeur. On pourrait penser que cette vaste étendue pourrait se pêche au pompon, afin de trouver l’aiguille dans la botte de foin, et de “ ratisser large ”. Cependant, nous sommes au mois de novembre, en pleine saison de l’ombre, et les premières gelées les ont calé les ombres au fond. 
Lire la suite

Pêche en nymphe au pompon avec la nymphe PT6

L’idrijca est décidément une rivière qui se prête au étude de cas pour la pêche en nymphe au vu de la diversité de ses courants.  Cette fois-ci, on se retrouve face à des courants très agités qui mériteraient presque une pêche en nymphe au fil. Cependant, un élément va vous empêcher de pratiquer la pêche au fil : la profondeur et la nature du fond. Vous pouvez noter que le fond est fait de différents gros blocs qui vont être très dangereux pour le wading. Il va donc falloir se creuser la tête pour pouvoir présenter une nymphe dans cette belle veine nourricière… 
Lire la suite

Pêche en nymphe à vue avec la nymphe PT6

La rivière Soca est un des paradis de la pêche à vue en Slovénie. C’est surtout une très bonne rivière pour faire ses armes en nymphes à vue, car vous y trouverez des configurations de courants très variées, qui vous forceront à connaitre vos poids de nymphe, une des clés de la réussite. C’est d’ailleurs pour cette raison que plusieurs études de cas traitent de la Soca sur ce site. 
Lire la suite

Pêche en nymphe au fil avec la nymphe PT5

La Dordogne est réputée pour sa population d’ombre et de grosses truites. C’est aussi une rivière fantastique pour la pêche en nymphe, car elle offre une variété impressionante dans la mécanique de ses courants, ce qui permet de pratiquer toutes les méthodes de pêche en nymphe ( sauf la pêche à vue limitée par la couleur de l’eau ). 
Lire la suite

Pêche en nymphe au pompon avec la nymphe PT5

La profondeur d’environ 70 cm aurait mérité une nymphe PT4, mais un élément détérminant va me pousser à augmenter le poids de la nymphe et à choisir une PT5. Comme les poissons sont assez gros et faciles sur cette rivière, je choisis de passer en 0.16 mm pour disposer d’une ligne robuste. Notez bien que ce diamètre de nylon freine la descente de la nymphe dans l’eau, c’est pour cette raison que la nymphe PT5 est adaptée a cette faible profondeur.
Lire la suite

Pêche en nymphe à vue avec la nymphe PT5

L’Idrijca est avec la Soca une des plus fameuses rivières de Slovénie.  Malgré que les truites fario n’y soient pas endemiques, on y trouve quand meme quelques beaux spécimens, comme cette truite que vous voyez sur la photo du spot. Lorsque l’eau n’est pas trop haute en début de saison, l’Idrijca est un paradis de la nymphe à vue. 
Lire la suite

Pêche en nymphe au fil avec la nymphe PT4

Entre les lisses de l’Allier ou l’on peut parfois apercevoir des gobages quand les  poissons ont envie de sortir leur nez hors de l’eau… Pour tout les autres moments, on peut aussi explorer les courants rapides de l’Allier comme celui que je vous présente ici. Pourquoi donc mettre une PT4 en potence ? 
Lire la suite

Pêche en nymphe au pompon avec la nymphe PT4

Je vous ai choisi ici un courant “ cas d’école “ pour la pêche au pompon, car la surface de ce joli faux-lisse de la Tille propose de jolie vaguelettes sur une longue trainée, avec beaucoup d’espace pour fouetter. Ce serait dommage de le gâcher en pataugeant dedans pour pêcher en nymphe au fil. 
Lire la suite

Pêche en nymphe à vue avec la nymphe PT4

Voici un cas un peu inédit, car j’ai pour habitude de pêcher en rivière la plupart du temps. Cependant, lors d’une randonnée en Andorre, j’ai pu rencontrer de jolis lacs ou les truites se balladaient en bordure… Comme les poissons de ces lacs sont très peu éduqués et se déplacent facilement pour cueillir des nymphes, je choisis alors sans hesiter une nymphe orange spot. 
Lire la suite

Pêche en nymphe au fil avec la nymphe PT3

La rivière Piave s’écoule sur les contreforts alpins, et abrite une éspèce de truite originale et très ésthétique qu’est la truite marbrée, également connue sous le nomde truite marmorata. Ces poissons peuvent atteindre 1 mètre pour une dizaine de kilos. Il reste tout de même rare de capture de tels spécimens, et des marmoratas du kilo vous donnera dèja pas mal de fil à retorde dans les courants. On peut donc noter sur cette photo que la Piave est encore sur une fin de fonte , et que l’eau est encore un peu piquée, avec cette couleur laiteuse caractéristique. 
Lire la suite

Pêche en nymphe au pompon avec la nymphe PT3

Voici un joli courant dont l’amont se pêcherai parfaitement en nymphe au fil au vu de sa surface agitée, nous somme bien d’accord. Cependant, cette partie reste la plus facile à pêcher du courant. Ce qui est plus subtil dans ce genre de courant, c’est d’arriver à prendre les truites qui vont se tenir sur la partie lisse aval, et qui ne sont pas en train de gober. 
Lire la suite

Pêche en nymphe à vue avec la nymphe PT3

Voila des conditions d’ouverture sur la haute Seine, avec des hautes hautes fortes. Il va falloir amener des grosses bouchées lourdes dans la bouche des truites qui se tiennent sur les bordures des courants puissants. Je choisis donc une nymphe PT3 car son poids assez important me permettra de l’amener au niveau de cette truite qui se tient en bordure.
Lire la suite

Pêche en nymphe au fil avec la nymphe PT2

Surface très agitée = pêche nymphe au fil ! Cette formule est valable dans toutes les rivières du monde, et cette jolie queue de courant de la Marne en début de saison n’y fait pas défaut. 
Lire la suite

Pêche en nymphe au pompon avec la nymphe PT2

Les long courants étendus de l’Allier offre des spots caractéristiques pour pêcher au pompon , avec des vaguelettes qui se meurent en queue de courant. La profondeur d’environ 80 cm de ce courant et sa vitesse me pousse alors à choisir une nymphe PT2 qui aura un  poids parfait pour dériver naturellement proche du fond. 
Lire la suite

Pêche en nymphe à vue avec la nymphe PT2

Si vous ne voyez pas cette truite plantée au milieu de l’herbier, allez acheter des lunettes ! Comme toujours pour la pêche en nymphe à vue, l’eau limpide est parfois trompeuse, et cette truite se tient en fait sous une colonne d’eau d’environ 1.50 mètres. Il faut donc une nymphe discrète assez lourde, mais pas de trop pour attaquer cette truite qui refuse de gober, mais picore les nymphes qui passent… 
Lire la suite

Pêche en nymphe au fil avec la nymphe PT1

En fait, c’est la nymphe PT1 qui est censée faire la majorité du boulot dans ce cas, car la nymphe T2 à principalement un role de lest, mais qui prend aussi du poisson ! Cependant, n’oubliez pas le contexte : les poissons de la rivière Hemsila sont éduqués, et ils voient beaucoup de pêcheurs passer.
Lire la suite

Pêche en nymphe au pompon avec la nymphe PT1

Voila un bien joli faux-plat de la rivière Don qui se prête bien à la pêche au pompon pour 2 raisons : surface frisée ( pompon bien visible ) et présence de truites ( pêche à distance préfèrée ) Vous avez donc compris que la nymphe PT1 à parfaitement sa place sous un petit pompon K1 pour pêcher le point A. 
Lire la suite

Pêche en nymphe à vue avec la nymphe PT1

Au vu du peu d’eau dans laquelle cette truite se tient, il va falloir taper dans les nymphes les plus légères de la gamme que je vous propose. Même une micro céramique sera trop lourde pour pêcher cette truite qui se tient en bordure. Le poids de la nymphe PT1 et sa faible descente dans la colonne d’eau correspond alors parfaitement à la situation. 
Lire la suite

Pêche en sèche/nymphe avec la mouche sèche indicateur K3

En voila un courant bien vaste du Rhône… Comment pêcher une étendue aussi vaste ? On retrouve ici la même problématique que sur des rivières comme la Dordogne, l’Allier ou la basse rivière d’Ain : trouver l’aiguille dans la botte de foin ! Pourquoi choisir un pompon aussi gros que le pompon K3 ? 
Lire la suite

Pêche en sèche/nymphe avec la mouche sèche indicateur K2

Ce courant est d’une régularité irréprochable, le clapotis des flots est très bien réparti sur les galets. Il n’y à donc pas de veine préférentielle, il va donc falloir utiliser un méthode pour ratisser “ large “. Donc exit la nymphe au fil, car en plus de cela , il va falloir éviter de faire beaucoup de wading et de mettre les pieds dans le plat, car les truites Écossaises peuvent se tenir partout ( mais surtout en bordure ). 
Lire la suite

Pêche en sèche/nymphe avec la mouche sèche indicateur K1

On dispose de place pour fouetter à sur l’aval du spot. Donc le choix de la mouche sèche indicateur K1 va de soi, car on voit bien que la surface est proche de celle d’un lisse, mais quand même assez fripée. Si la surface était plus agitée, il faudrait aller sur un pompon K2. Comme la profondeur est faible et que le courant n’est pas trop fort, la nymphe légère PT1 pourra dériver quelques centimètres au dessus du fond sans s’accrocher. 
Lire la suite

Pêche en nymphe au fil avec la nymphe C9

Tout comme la Dordogne et la Sorgue, la rivière d’Ain est une rivière qui subit une forte pression de pêche. Cette vaste rivière représente une zone à ombre magnifique faite de larges gravières ou l’on peut trouver de très gros spécimen d’ombres communs. Les ombres se tiennent souvent dans les vastes gravières, mais ils aiment aussi picorer des nymphes dans les veines formés par les ilots qui entrecoupent les courants. C’est le cas sur la photo de ce spot qui présente un bras de la rivière d’Ain. 
Lire la suite

Pêche en nymphe à vue avec la nymphe C9

La Traun fait partie des rivières légendaires pour tout moucheur, et on y trouve de nombreuses éspèce, de la truite fario à l’ombre ,en passant par les truites arc en ciel, les huchons ou les saumons de fontaine. Ma préfèrence va toujours vers les poissons de souche, c’est pour cette raison que j’ai repèré cette belle fario qui se tient dans une bonne colone d’eau sur un pierrier en bordure. 
Lire la suite

Pêche en nymphe au fil avec la nymphe C8

L’Isère est une rivière puissante et poissoneuse, mais soumise à l’influence des barrages. Ce type de rivière est toujours difficile à pêcher car on y retrouve souvent des conditions “ On / Off “, ce qui veut dire que les poissons y sont très caractériels. Ce genre de rivière se joue souvent sur des “coups de poker ” avec des pêches fantastiques qui alternent avec des bredouilles retentissantes. 
Lire la suite

Pêche en nymphe à vue avec la nymphe C8

La Frying Pan river est une des rares rivières des Etats Unis qui se pêche en nymphe à vue ( il y à des centaines de rivières aux Etats-Unis, mais seulement une minorité se pêchent en nymphe à vue ). Si la pêche en sèche aux États- Unis peut se réveler difficile car les poissons sont sollicités, ce n’est pas le cas pour la pêche en nymphe à vue. 
Lire la suite

Pêche en nymphe au fil avec la nymphe C7

L’eau du Fier est assez claire, et les poissons y sont assez éduqués… Mais il y a une caractéristique qui me fait choisir une nymphe colorée sur des poissons éduqués : cet endroit est truffé de blocs, et une nymphe visible qui dérive dans une veine peut décider une truite cacher à sortir de sa cache pour s’en saisir. 
Lire la suite

Pêche en nymphe à vue avec la nymphe C7

La Salza est une rivière Autrichienne au début puissant qui abrite des truites farios et des saumons de fontaine. Dans notre cas, c’est un saumon de fontaine qui est en poste dans ce courant puissant et limpide. 
Lire la suite

Pêche en nymphe au fil avec la nymphe C6

Conditions de pêche de fin de saison en Autriche… Au mois de Septembre, les poissons ont vu passer de nombreux pêcheur et se sont “ légèrement éduqués “, et les eaux sont très claires et très basses.
Lire la suite

Pêche en nymphe à vue avec la nymphe C6

Un débutant ne remarquera sûrement pas cette truite en poste, mais je pense que vous avez dèja repèré le poisson sur cette photo… On peut distinguer sur cette photo au vu de l’allongement des algues que le courant reste assez rapide, malgré une eau très claire. 
Lire la suite

Pêche en nymphe au fil avec la nymphe C5

La profondeur de ce courant de la Marne au point A est très faible, environ 30 cm. Ce courant aurait aussi pu être pêché a distance en nymphe au pompon, mais en ce jour de mars, les eaux sont très froides, et les poissons seront plutôt calés au fond. 
Lire la suite

Pêche en nymphe à vue avec la nymphe C5

L’Idrijca est une rivière à la fois très claire et très puissante. Qui dit rivière claire dit en général petite nymphe réaliste… Il faudra donc suivre cet règle pour essayer de tromper ce gros ombre qui se tient calé sur le fond, et qui se décale franchement pour saisir des nymphes.
Lire la suite

Pêche en nymphe au fil avec la nymphe C4

Vous pouvez voir que la lame d’eau est peu profonde sur ce spot, et qu’une nymphe lestée tungstène risque de racler le fond, et donc de mal dériver. Sur des profondeurs d’environ 60 centimètres avec un courant rapide comme celui ci, seule la pêche en nymphe au fil permet de faire du poisson.
Lire la suite

Pêche en nymphe à vue avec la nymphe C2

Ce gros ombre se voit comme le nez au milieu de la figure… Cependant, ce n’est pas pour cela qu’il va être facile à prendre ! Il vous faudra une nymphe à la fois petite réaliste, et qui descend assez rapidement dans la colonne d’eau pour pouvoir être présentée devant la bouche de ce poisson fainéant qui se déplace peu, puisque la Loue lui offre beaucoup de nourriture.
Lire la suite

Pêche en nymphe à vue avec la nymphe C3

Sur ce spot ou coule l’eau cristalline de la haute Seine, je vous présente non pas un mais 2 poissons ! Vous pouvez voir une truite en tête, suivie de près par un ombre… C’est ce qu’on apelle une rivière prolifique ! Dans ce cas, c’est la truite qui est prioritaire à pêcher, car elles est plus craintive que l’ombre. 
Lire la suite

Pêche en nymphe à vue avec la nymphe C4

Parfois, la pêche de l’ombre en nymphe à vue se révèle comme assez facile, car quand les ombres sont actifs, ils se tiennent souvent dans le chenal principal de la rivière et se laissent voir facilement. C’est le cas pour ce bel ombre pris en photo sur une gravière à Goumois.
Lire la suite

Pêche en nymphe à vue avec la nymphe C1

Cette jolie truite se tient tout de même dans une lame d’eau d’environ un mètre, avec un courant moyen. De plus, vous ne disposez pas d’une grande marge à l’amont pour faire couler votre nymphe.
Lire la suite