Avant de lire cet article, pensez bien également à lire les articles concernant les deux autres méthodes de pêche en nymphe, car les méthodes que je vous propose sont toutes liées entre elles.

ESSAI DE DÉFINITION DE LA PÊCHE EN NYMPHE AU FIL

Soyons honnête tout de suite, la pêche que je vais vous décrire ici est la plus efficace sur l’ombre et la truite, car elle se pratique dans les courants assez puissants, la où les poissons trouvent oxygène et nourriture. Commençons par les choses à ne pas faire: il y à quelques années, je pêchais encore en nymphe au fil avec la soie dans les anneaux... Grave erreur !

A gauche en 2008: pêche en nymphe au fil avec la soie dans les anneaux sur la Dranse ( France ), et la rivière Lim ( Monténégro ), une grande perte de sensibilité ! A droite en 2017 : pêche avec un indicateur bicolore nylon de 5 mètres sur l’Allier pour une sensibilité accrue !

Mais soyons également honnête, la pêche en nymphe au fil est pêche la plus critiquée, car c’est une méthode plutôt « border line », car on n’utilise pas de soie dans cette pêche en nymphe… Drôle de mélange, de la pêche à la mouche sans fouetter… « Scandale ! » s’écrient les puristes… Vous croiserez beaucoup d’avis divergents sur la pêche en nymphe au fil (également appelée pêche en nymphe tchèque).Les puristes de la sèche (ceux qui font monter tous les poissons en sèche, tous les jours…) vont vous détester, et vous insulter de « matraqueurs de poissons ». Certains ne voient la pêche à la mouche uniquement au travers de la pêche en sèche… Chacun ses goûts !

Certains moucheurs vous diront « ça m’arrive parfois d’y pêcher quand ça ne gobe pas, mais ce n’est pas ma pêche préférée ». Puis, je vous souhaite, comme moi, de croiser un jour un compétiteur aguerri, qui vous donnera une vraie leçon de pêche sous la canne. Il vous bluffera par la finesse de ses lignes, la discrétion de son approche, de son doigté, le calcul de ses poids de nymphes, l’ingéniosité de ses nœuds, et sa finesse dans la détection des touches.

Ne pas pêcher en nymphe au fil, c’est se priver de l’exploration de courants trés prolifiques comme ces veines d’eau des Pyrénnees, de Solvénie ou de Laponie.

Et si ce competiteur  voit un gobage, il changera sa ligne avec une telle agilité, que vous n’aurez même pas le temps de vous rendre compte qu’il a accroché une mouche sèche sur sa ligne, que le poisson gobeur sera déjà dans son épuisette. On appelle ça la polyvalence ! C’est donc la polyvalence entre les 3 principales méthodes de pêches en nymphe que je vous propose qui vous permettra de prendre du poisson régulièrement.

Puis on vous donnera aussi des leçons, en vous disant que la méthode que vous pratiquez, c’est de la pêche au fil…

La position typique du pêcheur en nymphe au fil, les pieds stables et une main qui suit la derive…

En fait, non… l’autre a dit que c’est de la pêche sous la canne. Et j’apprends deux ans après qu’en fait c’est de la pêche en nymphe lourde. Oui, mais ce type-là, il appelle cette technique de la pêche en nymphe Tchèque. Pourtant j’ai lu un magazine qui parlait depêche en roulette… Je prends plein de poissons, mais je ne sais pas le nom de la méthode avec laquelle je pêche !

Mince alors ! En fait, cette pêche qui paraissait si  simple, se révèle beaucoup plus fine est plus complexe que ce que je pensais. Il y a au moins six manières différentes de la pratiquer. Amont, aval, plutôt tendue, avec ou sans soie. A une mouche, deux mouches, voire même quatre mouches en Angleterre. Puis certain jours, cette pêche ne marche pas. Pourquoi ? Pourtant il n’y a aucun gobages ? Et si les poissons étaient en train de nympher sur des émergentes ?

Je pêche toujours en nymphe au fil avec avec deux nymphes sous mon indicateur bicolore : une nymphe céramique tungstène en pointe, et une nymphe pheasant tail en sauteuse.

 Puis il y a une chose que vous comprendrez, c’est que quel que soit la technique de pêche en nymphe que l’on pratique, tout est lié à la maitrise de la pêche en sèche : si ma nymphe ne drague pas, et prospecte les bonnes veines de courants, alors je suis en bonne voie.

Vous découvrirez par la suite, qu’en animant la nymphe à la fin de la dérive, on prend souvent bien plus de poissons…Voilà un aperçu de la pêche aux multiples facettes que l’on appelle la pêche en nymphe au fil.

DESCRIPTION DE LA MÉTHODE DE LA PÊCHE EN NYMPHE AU FIL,NYMPHE LOURDE, NYMPHE TCHÈQUE OU ROULETTE

À l’inverse des autres méthodes de pêche en nymphe, il est assez difficile de dresser une description exacte de la pêche en nymphe au fil pour la simple et bonne raison qu’elle se pratique de manière différente en fonction des pays. Les maitres de la méthodes étant les Tchèques et les Polonais. Sans être chauvin, la France compte d’excellent pêcheurs en nymphe au fil. Cependant, ces dernières années, ce sont les Espagnols qui ont pris l’ascendant sur la meilleure maitrise mondiale avec la pratique de la pêche “à la frisque” avec des longs indicateurs bicolore ( 7 à 9 m ) dans des diamètres très fins ( 0.15 mm ) et des pointes également très fines ( 0.10 mm). Je ne pratique pas la pêche en nymphe au fil avec des indicateurs et des nylons si fins, car je trouve qu’un indicateur en 0.15 mm est très peu visible, et qu’une pointe en 0.10 mm ne correspond pas une pêche à 2 mouches ( la potence fragilise ). C’est un parti pris, si certains pêcheurs sont champions du monde avec cette méthode, c’est surement qu’elle est supérieure. Comme je vous le répéterais dans de nombreux articles, l’important dans la pêche en nymphe, c’est de faire sa propre cusine et de piocher ce qui vous intéresse dans le panel de méthodes existantes.

Petite leçon de statistique : 1 mouche sur la ligne = un poisson dans l’epuisette, donc 2 mouches sur la ligne = … ! Vous comprenez maintenant pourquoi je pêche tout le temps à 2 mouches en nymphe au fil.

Vous rencontrerez surement sur la Dordogne, la Sorgue ou l’Ain, des personnes maitrisant la pêche au fil graissé, c’est une pêche que je ne pratique pas, car je préfère remplacer le fil graissé par un pompon. Une chose est sure, vous ne pourrez pas pratiquer regulièrement toutes les pêches en nymphe existantes, donc vous aurez à faire des choix !

D’ailleurs, rien que les différents noms que porte cette pêche renseigne sur le caractère versatile de cette pêche, décryptons les, pour voir ce que leur étymologie révèle. Essayons de définir cette méthode qui fait couler beaucoup d’encre...

TERME N°1 : « PÊCHE EN NYMPHE AU FIL »

C’est une appellation batârde, mais la plus utilisée, car il y a de nombreuses manières de pêcher avec un fil comme indicateur. La vraie dénomination de la pêche en nymphe Tchèque serait alors celle de « pêche au fil tendu », pour la mettre en opposition à l’èche « au fil graissé » 

TERME N°2 : « PÊCHE EN NYMPHE TCHÈQUE »

Il est vrai que les lettres de noblesse de cette méthode reviennent aux Tchèques, qui ont été les premiers à pêcher avec des nymphes dans les courants, sans fouetter, et sous la canne. Ils sont d’ailleurs restés maitres de cette méthode avec des nombreux titres de Champions du monde.

TERME N°3 : « PÊCHE SOUS LA CANNE »

Cette appellation est légèrement galvaudée, car en fait, on pratique rarement cette pêche directement en dessous de la canne. Les détracteurs de cette pêche vous diront qu’il suffit de faire tomber une nymphe lourde en dessous de sa canne dans les courants pour accrocher n’importe quel poisson, c’est totalement faux. En règle générale, elle se pratique 1 ou 2 mètres de plus que la longeur ne la canne, car un excèdent de fil doit être sorti pour pouvoir réaliser une action de pêche assez souple. Mais il est vrai que lorsqu’on regarde un pêcheur de loin en train de pratiquer cette technique on  pourrait croire qu’il pêche à l’aplomb de sa canne.

Vous pourrez aussi croiser des pêcheurs très talentueux, pêchant avec beaucoup de ligne sortie du moulinet, ce qui donne, en action de pêche de longues dérives, a une distance assez impressionnante entre le scion de la canne et la mouche ( la fameuse pêche en frique dèja évoquée avec de très long bas de ligne de nylon visible)..

En petite rivière, le lancer arbalète couplé à une approche discrète peut vous rapporter beaucoup de poissons.

Et parfois, les ombres sont tellement près de vous dans les courants, que le terme de pêche sous la canne est quasiment faux, car il arrive qu’après un certain temps passé dans les courants, les ombres se soient habitués à vous, et se trouvent juste devant vois pieds. Ce sont des cas assez rare, mais je l’ai vécu !

Par contre, gardez toujours une certaine discrétion pour les truites lorsque vous devez pêcher sous la canne !

TERME N°4 : « PÊCHE EN NYMPHE LOURDE »

C’est l’appellation la plus dégradante pour ce type de pêche, qui apporte tout de suite l’image d’une pêche brutale, et dépourvue de toute technique. Pour des compétiteurs, une nymphe lourde est déjà une nymphe qui dépasse deux grammes ! Et pour les très bons pêcheurs en roulette, une nymphe de 1 g est déjà considérée comme une « enclume » !!! Pour votre information, une bille tungstène de 4.5 mm pèse 0,6 g… Donc vous verrez rarement des très bons pêcheurs en nymphe au fil pêcher avec des grosses nymphes double bille… Mais tout dépend de la morphologie des courants, des poissons présents, et de nombreux autres paramètres… À chacun sa vision du lourd… Certains pêcheront ce courant avec une nymphe à bille tungstène 3 mm, d’autres devront utiliser le double.

Donc tout est relatif… Un très bon pêcheur en nymphe Tchèque vous dira qu’il pêche « ultra lourd » avec un double bille de 4.5 g,  alors que pour ma part, je suis plutôt un pêcheur lourd, qui préfère pêcher avec des nylons assez gros, et je n’ai pas peur de pêcher avec dès les plus gros bouillons avec des nylons de diamètre 0.16 mm, car j’y fait des beaux poissons !

Quoiqu'on en dise, au vu du bouillon qu’elle à au dessus de la tête, il faudra une " nymphe lourde " pour aller chercher cette truite...

TERME N°5 : « PÊCHE EN ROULETTE »

Encore une appellation qui a pour origine une pêche vicieuse, qui consiste à utiliser une nymphe de pointe très lourde, ou alors simplement un plomb rond, qui va rouler sur le fond, et transmettre ses vibrations au mouches sauteuses. On ne pêche donc pas en roulette lorsque la nymphe de pointe ne rebondit pas sur les cailloux. D’ailleurs, vous pourrez noter que si  vous pêcher de cette manière, la peinture de vos billes tungstène s’écaillera vite.

Voila quelques bons exemples de veines bien dessinées ou il est facile pour un débutant de faire dériver ses nymphes.

TERME N°6 : « PÊCHE EN NYMPHE AU FIL »

C’est une appellation batârde, car il y a de nombreuses manières de pêcher avec un fil comme indicateur. Beaucoup de personnes pratiquent la pêche en nymphe au fil graissé ( ou fil posé ) que je ne pratique plus, car je l'ai remplacé par la pêche au pompon. La vraie dénomination de la pêche en nymphe Tchèque serait alors celle de « pêche au fil tendu », pour la mettre en opposition à la pêche « au fil posé ». Pour résumer on peut dire que pêche au fil posé = pêche a distance / Pêche au fil tendu = pêche à proximité.

Voici des exemples de courants turquoises des versants Autrichiens qui se prêtent bien à la pêche au fil avec les nymphes céramiques tungstène de la série T.

TERME N°7 : « LA RATAFOUILLETTE »

C’est un terme régional qui a été inspiré du fait que le pêcheur à l’air de fouiller les courants lorsqu’il pêche avec cette méthode, car il prospecte la moindre veine. C’est vrai que le terme de « fouiller » est assez bien adapté, car on fouille littéralement les veines de courants, comme si l’on retournait une botte de foin, et que l’on inspectait chaque brin pour y trouver une aiguille…

Les nymphes céramiques ont ce petit quelquechose de réalisme qui fait craquer beaucoup de poissons…

LES DIFFICULTÉS DANS LA PÊCHE EN NYMPHE AU FIL

Comme je vous le disais auparavant, le point le plus difficile à maîtriser dans cette pêche est la tension de la ligne en action de pêche. Il est facile de comprendre comment réaliser une dérive, parce qu’on comprend vite que la nymphe en action de pêche doit dériver de la même manière qu’une nymphe naturelle, à la vitesse du courant. Mais le pêcheur doit s’adapter constamment au type de courant qu’il pêche est ce n’est pas si facile.Certaines sections de rivière sont très turbulentes, et très difficiles à pêcher en nymphe au fil, car les turbulences vont créer une dérive très tourmentée de la nymphe, et vous aurez du mal à sentir les touches provoquées par les poissons.

Voici des exemples de faux plats qui sont plutot pêchables au pompon qu’en nymphe au fil, car aucune veine préferentielle n’est dessinée… Cependant une prospection précise en pêche en nymphe au fil légère de ces étendues d’eau peut aussi être efficace !

C’est pour cette raison qu’il faut toujours avoir un panel de poids différents dans sa boite à mouche, afin de pouvoir pêcher tous les types de courants en adaptant le poids de la nymphe.

Au contraire d’autres sections de rivière présentent des courants réguliers et bien dessinés, très facile à lire et à pêcher en nymphe au fil, car la nymphe ne sera pas perturbée par des turbulences irrégulières, mais plutôt guidée par un courant constant. Dans tous les cas, la meilleure manière de progresser et de pêcher beaucoup de rivières différentes, présentant différentes morphologies de courant, afin de tester vos différents poids de nymphes et d’exercer vos dérives sur des courants différents. 

STRATÉGIE DES COULEURS DE BILLES

Comme vous avez compris que les salmonidés mangent des trichoptères et des éphémères depuis 10 000 ans, vous savez donc quels sont les 2 modèles de nymphes avec lesquels il faut pêcher : nymphe céramique et pheasant tail ! On peut donc alors maintenant discuter des couleurs de billes à utiliser. J’emploie toujours la même stratégie de couleur de billes pour les nymphes que j’utilise en sauteuse ou en pointe.

- Couleur cuivre pour les truites ou poissons éduqués ou les pêches "classiques".

- Couleur de bille orange pour les eaux bouillonnantes ou "blanches".

L’orange spot fonctionne souvent en “ tout ou rien “, bien souvent les poissons se jettent dessus dans la seconde, ou en ont peur ! En règle générale, ne l’utilisez que pour des poissons peu éduqués.

À PROPOS DES AUTHENTIQUES NYMPHES TCHÈQUES

La pêche en nymphe au fil sous la canne est également connue comme la pêche en nymphe Tchèque. Je ne propose pas dans ma gamme les fameuses authentiques nymphes Tchèques qui imitent des hydropsichidés pour la simple raison que j’ai toujours de meilleurs résultats avec les nymphes à bille.

La bille située à l’avant de la nymphe à de nombreux avantages :l es larves d’insectes aquatiques qui émergent de l’eau s’agrippent toujours à une bulle d’air, et la bille tungstène placée à l’avant de la nymphe est alors une parfaite représentation de cette bulle. La bille placée à l’avant de la nymphe offre un poids décalé sur le corps de la nymphe, ce qui lui donne une nage très attractive. C’est pour ces raisons que je crois beaucoup à l’efficacité des nymphes à bille, et que je pêche quasiment tout le temps avec ce type de nymphe.

La meilleure nymphe pour la pêche au fil reste pour moi l’imitation de trichoptère à la couleur moutarde que j’utilise lesté avec du tungstène comme nymphe de pointe.

LES BONS ENDROITS POUR PÊCHER EN NYMPHE AU FIL

Comme je vous l’ai dit dans la partie traitant de la définition de la pêche en nymphe, les meilleurs endroits pour pratiquer cette méthode sont les endroits présentant une surface agitée. Les endroits ou la surface est assez agitée pour que le poisson ne vous voie pas peuvent alors être pêchés en nymphe au fil, quasiment « sous la canne ». Ce n’est pas tout le temps totalement vrai, car si l’eau est cristalline, même si la surface est agitée, les poissons vous verrons…

Alors soignez votre approche dans les eaux cristallines ! Comme toujours, je vous conseille de faire vous-même votre propre expérience au bord de l’eau.

Les barbeaux sont une éspèce que vous rencontrerez souvent si vous pêchez en nymphe au fil, et qui sont pour moi une éspèce très noble qui offre des combats épiques sur une canne à mouche.

Testez les endroits qui vous paraissent bons par vous-même, soignez vos dérives, affrontez les emmêlâges, accrochez-vous au fond ou dans les arbres, sortez ou décrochez des poissons, c’est avec l’expérience qu’on apprend.

LA DIFFÉRENCE DANS LA PÊCHE EN NYMPHE AU FIL DE LA TRUITE ET DE L’OMBRE

Peut-être que vous avez à proximité de chez vous des rivières à truite, ou des rivières à ombres. Vous devez alors savoir qu’il y a quelques différences dans la pêche de l’ombre ou de la truite. Comme d’habitude, il faut revenir à la biologie des poissons pour comprendre comment mieux les pêcher. Votre connaissance de la biologie des différentes espèces de poissons vous apportera des bases théoriques de réflexion. Comme  les truites sont des poissons très craintifs, et les ombres le sont moins, vous avez compris que la principale différence dans la pêche au fil de ces deux espèces sera la discrétion de l’approche. Il faudra préférer les cannes longues, la pêche avec les bras largement tendus, ou alors la marche à quatre pattes pour proposer des nymphes aux truites sur les petites rivières ou les bordures.

Si vous avez la chance de pêcher des rivières à ombres, vous y trouverez alors des camarades de jeux trés actifs dans les courants !

A l’inverse, vous remarquerez que lorsque vous marchez en wading dans l’eau, vous prendrez des ombres très proches de vous. Mais n’oubliez pas de changer de couleur de bille si vous ne prenez pas de poissons lors de vos dérives, car les ombres sont des poissons curieux et têtus ! Vous pourrez faire de nombreux lancers au-dessus des ombres qui se tiennent en poste dans les courants, ils ne partiront pas. A l’inverse, même dans un courant assez agité, vous aurez droit a seulement un ou deux lancer avant qu’une truite détecte votre présence. Souvenez-vous aussi que la couleur des nymphes à son importance. Les truites peuvent être effrayées par les nymphes au couleurs vives, alors que les ombres pourront être attirés par ce type de nymphe.

Essayez de pêcher avec des nymphes plus légères pour la truite, ou du moins, lancez votre nymphe bien à l’amont du poste que vous voulez pêcher, car le moindre bruit d’un impact de nymphe sur l’eau peut également faire fuir une truite en poste. Les nymphes orange spot déclenchent parfois l’attaque des truites, mais les font aussi parfois fuir… A vous de tester ! L’animation de la nymphe en fin de dérive est excellente pour déclencher l’attaque des ombres. Comment la réaliser ? Lorsque vous avez finit votre dérive, levez doucement le scion de votre canne, afin d’imiter une nymphe qui serait en train d’émerger.

Attention au ferrage lors de cette animation, car les poissons réagissent souvent violemment, et si vous ferrez trop fort, vous risquez de casser votre ligne.

LE MONTAGE D'UN BAS DE LIGNE POUR PÊCHER EN NYMPHE AU FIL

Après vous avoir exposé tous ces éléments sur la pêche en nymphe à vue, la suite logique pour vous et de monter votre bas de ligne et d'aller à la rivière...

La construction du bas de ligne est une étape capitale pour votre réussite dans la pêche en nymphe. Vous pouvez visionner cette vidéo pour voir comment je construis un bas de ligne pour pêcher en nymphe au fil.

Chaque nymphe de ma gamme à un poids et un mode  d'utilisation spécifique, et c’est un plaisir pour moi que de vous expliquer comment pêcher avec les nymphes que je monte de mes mains.

N’hésitez pas à me contacter tous les jours en semaine entre 9 het 18, même entre 12 et 14h en cliquant ici. Si je ne réponds pas, laissez moi un message pour que je puisse vous rappeler.

Vous pouvez également m’ajouter sur Facebook pour discuter en cliquant ici.

Et surtout, si vous voulez prendre plus de poissons, n’oubliez pas : truites et ombres passent 90% de leur temps à se nourrir sous l’eau !

La galerie photo de mes plus beaux poissons pris avec ma collection de nymphes est disponible en cliquant ici.

Et bien sur retrouvez de nombreux autres articles dans la catégorie des modes d'emploi des nymphes Ceramic Flies.

Bonne pêche à vous !

Stan ( cliquez ici pour me contacter ).